anti-cholestérol

les traitements anti-cholestérol sont 3 à 5 fois plus cancérigènes que le tabac ou l’amiante.
J’affirme que le cholestérol n’est pas dangereux, et sur ce point, en effet, j’ai des contradicteurs. S’ils veulent être crédibles, ils doivent d’abord être indépendants. Et quand ils ne le sont pas, je l’écris. Ce n’est pas une coïncidence que plusieurs soient cités dans mon livre: ils le doivent à leurs liens avec l’industrie
Depuis plus de trente ans, des traitements anticholestérol provoquent des cancers
la FA est une arythmie qui favorise les embolies cérébrales !
Le bézafibrate (Befizal), un hypocholestérolémiant (anticholestérol) Le ciprofibrate (Lipanor ou autre), un hypocholestérolémiant Le fénofibrate (Lipanthyl ou autre), un hypocholestérolémiant
la mise en évidence de cet excès de cancers dans le groupe sous médicament anti-cholestérol est extrêmement inquiétante.
Les médicaments anti-cholestérol font perdre la mémoire et augmentent le risque de diabète
Ces effets secondaires sont jugés suffisamment sérieux pour que décision soit prise de modifier les notices de ces médicaments. Le Dr de Lorgeril ironise en signalant qu’avec les autorités sanitaires Françaises, on peut s’attendre à une telle alerte vers « 2015-2016 au mieux« .
C’est une très grave erreur car ces médicaments – en plus de leur toxicité musculaire bien connue et fréquente – ont des effets toxiques silencieux, sournois et torpides (ils favorisent l’émergence des cancers), ou d’une extrême nuisance en termes de qualité de vie puisqu’ils altèrent nos capacités cognitives, notre humeur (dépression pour les uns, irritabilité pour les autres) et surtout peuvent gravement inhiber, voire ruiner, notre vie sexuelle. On montre que les statines perturbent gravement la vie sexuelle des patients jusqu’à, par exemple, multiplier par sept le risque de troubles de l’érection chez les hommes. Mais en plus d’altérer la physiologie de la sexualité masculine et féminine, les statines peuvent avoir un effet anesthésiant sur nos…
Réseau international de cholestérol sceptiques
Les études n’ont pas fait les gros titres des journaux. Peut-être parce qu’elles laissent tout simplement entendre qu’une grande partie des 7 millions de Français qui prennent des statines le font pour rien, que plusieurs centaines de millions d’euros liés à ces prescriptions inutiles de médicaments anti-cholestérol sont jetés par les fenêtres (ou plutôt aimablement déversés dans les caisses des laboratoires) et que des traitements naturels, plus efficaces et moins coûteux sont occultés ou inconnus des médecins. Et on ne parle pas des effets secondaires !
les fibrates et les statines provoquent tous des cancers chez l’animal.
Les effets secondaires les plus connus des statines sont les dommages au foie et les problèmes musculaires, mais ces médicaments sont aussi associés, entre autres, à des changements au niveau de la mémoire, de la concentration et de l’humeur.
les bénéfices ne sont pas au rendez-vous
Les médicaments anti-cholestérol et la politique de santé publique
Quand les médicaments tuent : La cérivastatine, aurait fait 7 577 décès dans le monde.
Des chercheurs rapportent une explication possible pour les symptômes d’anxiété et de dépression présents chez certaines personnes prenant des médicaments anti-cholestérol de la famille des statines et certaines personnes suivant un régime alimentaire faib
Pfizer a arrêté un essai clinique avec 15.000 participants portant sur le torcetrapib, un anti-cholestérol qui a provoqué des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux… tout en baissant le « mauvais » cholestérol et en augmentant le « bon ». Heureusement, l’essai clinique a été mené – pour une fois – avant que l’agence du médicament l’autorise
George V. Mann, M.D. Professor of Biochemistry and Medicine
Il suffit en général d’arrêter le médicament pour aller mieux. On ne compte pas les témoignages de gens (y compris sur ce blog) qui ont vu des parents ou des proches « guérir » de leur maladie d’Alzheimer dès lors qu’ils avaient arrêté leur statine …
Toutes les statines sont donc à mettre dans le même panier ?
Et aussi tous les autres traitements et diététiques anti-cholestérol car si on peut sans doute identifier des médicaments anti-cholestérol plus cancérigènes que les autres, c’est aussi et surtout le fait d’avoir un cholestérol bas qui favorise les cancers, quelque soit la façon dont ce cholestérol a été abaissé. Jusqu’à preuve du contraire, et conformément au Principe de précaution, je pense qu’il faut admettre que tous les traitements anti-cholestérol favorisent les cancers, et d’autant plus que l’on s’acharne plus à diminuer le cholestérol.
Les statines sont une classe de médicaments  sur ordonnance utilisées pour la réduction du cholestérol. Les médicaments comme le Mevacor, le Zocor, le Pravachol, le Lipitor, le Crestor réduisent la production de cholestérol dans le foie, et pendant des années ils ont été considérés comme une sorte de pilule miracle qui peut atténuer l’un des problèmes de santé les plus courants de notre société moderne. Cependant, les statines ont aussi des effets secondaires graves. La FDA à exprimé sa préoccupation à ce sujet. Elles peuvent conduire au diabète, à des lésions cérébrales, à une insuffisance hépatique et à la mort précoce. A long terme, elles peuvent conduire à une toxicité du foie, à l’inflammation musculaire, et même à des cataractes. Elles peuvent interagir avec le plus commun des aliments, et la combinaison peut se révéler mortelle. Par exemple, le pamplemousse peut augmenter la rapidité d’absoprtion des statines dans le sang, conduisant à des lésions musculaires irréparables.
 anticholestérol et maladie de parkinson
Une étude réalisée il y a quelques années montrait qu’avec un suivi de plusieurs années, le traitement anticholestérol augmente, triple quasiment, le déclenchement de la maladie de Parkinson. D’autres auteurs d’autres études avaient écrit le contraire. Ce qui est logique, puisque dans les autres études, ce qui était mesuré, c’était la protection d’un cholestérol élevé par rapport au Parkinson, à court terme.
En conséquence de toutes ces études, si quelque soit votre âge, vous êtes diabétiques, ou avez ce que les médecins appellent un sydrome métabolique (avec pré-diabète), et êtes traités avec un des anti-cholestérol existant, allez vite voir votre médecin pour discuter de ce traitement. ces traitements n’apportent rien aux diabétiques, et laissent voir des effets secondaires très inquiétants.
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour anti-cholestérol

  1. je suis sous crestor depuis un mois et demi j’ai des sautes d’humeurs (cafardeuse) je dors tres mal et apres avoir lu les effets secondaires car je ne le fait jamais avant de commencer un traitement pour eviter de m’influencer il s’avere que l’etat dans lequel je suis sont inscris sur la notice dois je l’arreter par moi meme ?il y a t’il d’autres traitements moins dangereux?et là je m’inquiete d’autant apres avoir lu sur le net ce qui est dis sur ce traitement

  2. hervedup dit :

    Très intéressant, cela peux expliquer beaucoup de choses…

  3. Ines dit :

    Très intéressant, et très instructif,merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s