introduction aux principes de la médecine moderne

Avez-vous parfois le sentiment que vous étiez mieux avant de commencer une nouvelle pilule ? Environ 9,6 millions d’Américains âgés subissent des effets secondaires négatifs de leurs médicaments chaque année. Des effets secondaires connus sont traitées comme si ils étaient de nouvelles maladies et des médicaments supplémentaires sont prescrits pour traiter les effets secondaires au lieu d’essayer de les prévenir.

Plus de deux millions d’Américains sont envoyés à l’hôpital ou gravement blessés par des effets secondaires de chaque année. En fait, avec plus de 100.000 décès chaque année, les réactions indésirables aux médicaments sont une des principales causes de décès aux États-Unis – et bon nombre de ces cas sont évitables !

http://translate.google.fr/translate?u=http://www.worstpills.org/includes/page.cfm%3Fop_id%3D65&sl=en&tl=fr&hl=fr&ie=UTF-8


“une maladie pour chaque molécule fabriquée.”

Ils (l’ industrie pharmaceutique) vous vendent des médicaments dangereux pour gagner de l’argent. Rien d’autre. Si vous pensez que l’ industrie pharmaceutique met des médicaments sur le marché pour vous aider – vous vous trompez lourdement!

Les inventeurs de maladies et "LA MAFIA DU CHOLESTEROL" (ARTE)
 
Publié dans Non classé | Poster un commentaire

Le cholestérol

ce site est destiné a présenter les ouvrages scientifiques et articles de presse dénonçant le plus grand scandale médical de tous les temps : l’escroquerie du cholestérol. Une supercherie à l’échelle mondiale dont le chiffre d’affaires est astronomique
danger et essroquerie
Trop de graisse animale est nocif pour la santé ; trop de cholestérol dans le sang est dangereux pour le cœur. Ces truismes apparents ne sont que des mythes. Vous trouverez ci-dessous quelques faits surprenants et inquiétants.
Par le Dr U.Ravnskov ( http://www.ravnskov.nu/ncep_guidelines )
« Le cholestérol ne bouche pas les artères »
« La "théorie du cholestérol" dans sa forme actuelle n’est qu’un château de cartes. Dès qu’on utilise son sens critique et qu’on analyse scientifiquement les données de biologie expérimentale, d’épidémiologie et des essais cliniques randomisés, tout s’écroule. Le cholestérol ne bouche pas les artères ; le risque de mourir d’un infarctus n’est pas proportionnel au niveau de cholestérol dans le sang et le faire baisser ne réduit pas le risque de mourir d’un arrêt cardiaque. Je ne suis pas seul contre tous en disant cela. De nombreux chercheurs, notamment aux Etats-Unis et en Scandinavie, s’opposent à cette course folle d’une médecine préventive focalisée sur une guerre inutile contre le cholestérol. Mais cette parole est confisquée et l’industrie surfe sur cette vague sans aucun contre-pouvoir. »
Les dangers d’avoir des taux de cholestérol bas

maladies associées à faible teneur en cholestérol
Depuis 30 ans, on nous dit qu’en diminuant le taux de cholestérol, on diminue les problèmes cardiovasculaires. Or on constate que ce n’est pas le cas
Le taux normal de cholestérol : oui vous lisez bien il est passé de (2,60) 3g/l à 2g/l,En janvier 2008, le professeur Kastelein d’Amsterdam publie une étude « Cholesterol Drug Bomb » qui prouvent une fois de plus qu’il n’existe aucun rapport entre la baisse du cholestérol et les risques d’infarctus du myocarde alors que des millions de gens à travers le monde prennent des médicaments anticholestérol en croyant réduire les risques ! Or non seulement ces médicaments ne protègent pas mais chez les patients pris dans cette étude, les dépôts de la région cardiaque se sont développés deux fois plus vite que chez les patients du groupe de contrôle.
CHOLESTEROL : UNE INFORMATION BIAISEE, UNE DEMARCHE INCOHERENTE.

La résistance croissante au marketing dont font preuve certains médecins depuis quelques années semble avoir convaincu l’industrie pharmaceutique de changer son fusil d’épaule et de viser maintenant le grand public, comme elle le fait avec grand succès aux USA. Tout a commencé à la rentrée 2002 lorsque le SNIP (Syndicat National de l’Industrie Pharmaceutique) a décidé de se rebaptiser du beau nom de LEEM (Les Entreprises du Médicament). Ce nouveau nom n’était pas un simple changement de façade mais la manifestation d’une quête de reconnaissance que l’industrie a accompagnée d’une puissante campagne en direction du grand public : affiches, publicités dans la presse écrite et surtout spots télévisés sur TF1 et France Télévision dans lesquels des personnalités, malades ou en bonne santé, venaient vanter les bienfaits des découvertes les plus spectaculaires : des anticancéreux aux médicaments pédiatriques en passant par le traitement de la sclérose en plaques. Mais cette entreprise de séduction dépasse la simple campagne d’image : sous couvert d’information sanitaire, le LEEM s’associe à des associations à but non lucratif pour diffuser des messages qui n’ont d’autre but que d’inciter la population à " consommer " du médical – c’est à dire, in fine, du médicament. L’exemple le plus flagrant est visible ces jours-ci sur nos écrans : en janvier dernier, les laboratoires Pfizer s’associaient à l’ARCOL (Comité français de coordination des recherches sur l’athérosclérose et le cholestérol) pour lancer une campagne autour du dosage du cholestérol. Les moyens étaient conséquents : publi-reportage diffusé dans la presse écrite ayant pour vocation " d’élargir l’information au risque cardiovasculaire dans sa globalité " ; 1 300 000 brochures d’information destinées à être distribuées aux patients par les professionnels de santé afin " d’aider à lutter contre les idées reçues sur l’hypercholestérolémie " ; centre d’appel téléphonique permettant de " répondre aux questions les plus fréquemment posées ". Le pompon était cependant remporté par l’annonce presse avec " visuel choc et message simple " (sic !) publiée dans les principaux titres de la presse française. Déclinée en poster " à la demande de médecins ", 1 000 exemplaires étaient destinés à être installés dans les salles d’attente médicales. Annonce et poster représentaient les pieds d’un cadavre à la morgue : une étiquette portait le sexe (M), l’âge (47) et la cause du décès (accident cardio-vasculaire), avec ce message " choc " : " Dire qu’un simple dosage de son cholestérol aurait pu lui éviter ça ! " Juste en dessous, on pouvait lire " Une crise cardiaque peut intervenir alors que l’on ne se croyait pas malade. On peut alors découvrir que l’on a, peut-être depuis des années, un excès de cholestérol dans le sang. Saviez-vous qu’un excès de cholestérol peut provoquer des maladies cardiovasculaires ? Faire doser régulièrement son taux de cholestérol est important, d’autant qu’il est relativement facile, aujourd’hui, de le faire baisser. " Suit la liste des personnes et situations " concernés " : " Homme de plus de 45 ans. Femme de plus de 55 ans ou ménopausée. Antécédent familial de maladie cardiaque. Tabagisme. Diabète. Hypertension. Obésité. " …..
un apport en cholesterol élevé permet de réparer les cerveaux endommagés
une nouvelle étude publiée dans la revue Nature Medicine. Il s’avère que le taux de cholestérol contribue effectivement à accroître la production d’un composant important du système nerveux qui facilite bonne communication des cellules nerveuses, et empêche l’apparition de maladies du cerveau telles que la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer.
Les statines hypocholestérolémiantes sont responsables de la destruction de la santé, causant la maladie d’Alzheimer
Et si le cholestérol n’était pas dangereux ?
L’affaire est à peine croyable. Le cholestérol ne serait pas ce serial killer redouté, responsable de milliers de crises cardiaques et d’arrêts vasculaires cérébraux ? Le faire baisser serait même mauvais pour la santé ?
Cholestérol : Une arnaque qui coûte plus de deux milliards d’euros par an à la sécurité sociale
Selon le Pr Philippe Even, le cholestérol est « un ennemi imaginaire », ce qui en fait « la plus grande erreur médicale de tous les temps » en même temps que « la plus grande arnaque, escroquerie de l’industrie pharmaceutique ».
Publié dans Non classé | 3 Commentaires

anti-cholestérol

Depuis plus de trente ans, des traitements anticholestérol provoquent des cancers
C’est une très grave erreur car ces médicaments – en plus de leur toxicité musculaire bien connue et fréquente – ont des effets toxiques silencieux, sournois et torpides (ils favorisent l’émergence des cancers), ou d’une extrême nuisance en termes de qualité de vie puisqu’ils altèrent nos capacités cognitives, notre humeur (dépression pour les uns, irritabilité pour les autres) et surtout peuvent gravement inhiber, voire ruiner, notre vie sexuelle. On montre que les statines perturbent gravement la vie sexuelle des patients jusqu’à, par exemple, multiplier par sept le risque de troubles de l’érection chez les hommes. Mais en plus d’altérer la physiologie de la sexualité masculine et féminine, les statines peuvent avoir un effet anesthésiant sur nos…
Réseau international de cholestérol sceptiques
Les études n’ont pas fait les gros titres des journaux. Peut-être parce qu’elles laissent tout simplement entendre qu’une grande partie des 7 millions de Français qui prennent des statines le font pour rien, que plusieurs centaines de millions d’euros liés à ces prescriptions inutiles de médicaments anti-cholestérol sont jetés par les fenêtres (ou plutôt aimablement déversés dans les caisses des laboratoires) et que des traitements naturels, plus efficaces et moins coûteux sont occultés ou inconnus des médecins. Et on ne parle pas des effets secondaires !
les fibrates et les statines provoquent tous des cancers chez l’animal.
Les effets secondaires les plus connus des statines sont les dommages au foie et les problèmes musculaires, mais ces médicaments sont aussi associés, entre autres, à des changements au niveau de la mémoire, de la concentration et de l’humeur.
les bénéfices ne sont pas au rendez-vous
Les médicaments anti-cholestérol et la politique de santé publique
Quand les médicaments tuent : La cérivastatine, aurait fait 7 577 décès dans le monde.
Des chercheurs rapportent une explication possible pour les symptômes d’anxiété et de dépression présents chez certaines personnes prenant des médicaments anti-cholestérol de la famille des statines et certaines personnes suivant un régime alimentaire faib
Pfizer a arrêté un essai clinique avec 15.000 participants portant sur le torcetrapib, un anti-cholestérol qui a provoqué des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux… tout en baissant le « mauvais » cholestérol et en augmentant le « bon ». Heureusement, l’essai clinique a été mené – pour une fois – avant que l’agence du médicament l’autorise
George V. Mann, M.D. Professor of Biochemistry and Medicine
Publié dans Non classé | 1 commentaire

anti-cholesterol statines

Les Statines exposent les patients à des médicaments dangereux aux effets secondaires débilitants.
Je ne suis pas sûr que les fabricants de statines avaient l’intention d’escroquer au début, mais ils n’étaient pas non plus désireux de renoncer à un marché annuel de 30 milliards de dollars facilement. Il y a beaucoup de médecins sincères, bien intentionnés et profondément convaincus qui continueront de soutenir la théorie que le cholestérol alimentaire et les graisses saturées provoquent des maladies cardiaques.
Ils vont continuer à croire que les médicaments pour diminuer le cholestérol vont traiter avec succès et prévenir les maladies cardiaques, en dépit du fait qu’une étude publiée dans l’American Heart Journal (Janvier 2009) [*analysant 137 000 patients admis dans des hôpitaux aux États-Unis avec une crise cardiaque a démontré que près de 75% avait un taux de cholestérol « normal ».*]
WorstPills.org : LA MEILLEUR INFORMATION MONDIALE. Public citizen, organisation d’intéret public sans but lucratif.Nos médecins et pharmaciens analysent les données propres de la
L’utilisation de statines pourrait avec le temps promouvoir le cancer, l’insuffisance cardiaque chronique
les firmes distillent la peur pour ériger le cholestérol en maladie et vendre sciemment des médicaments inefficaces
Cette recherche clinique, menée durant six ans par des cardiologues américains auprès de 950 participants ayant pris quotidiennement des statines, ne montre quasiment aucun effet de prévention d’attaque cardiaque ou cérébrale chez les sujets sans dépôt mesurable de calcium dans leurs artères
Quand les médicaments tuent : La cérivastatine, aurait fait 7 577 décès dans le monde.
Les médicaments anti-cholestérol et la politique de santé publique
brusquement retiré du marché en aout 2001, l’anticholesterol a provoqué 7577 décès dans le monde
Et maintenant, comprenez-vous, Grand-mère, pourquoi votre médecin vous a mise sous statine? moi non plus !
pharmacritique
Parlons statines
témoignage
dysfonction cognitive, la neuropathie, la rhabdomyolyse, la dépression, la neuropathie et l’hépatite
Réseau international de cholestérol sceptiques
Zocor et d’autres statines ont été associées à des lésions musculaires, connue sous le nom de myopathie
Les effets indésirables les plus fréquents des statines sont les myalgies
les résultatsont été plus souvent les utilisateurs de statines (15,9%) par rapport aux témoins (8,6%). Après ajustement pour les facteurs de risque cardio-vasculaire et l’utilisation de concomitant, l’utilisation de statines était associée à un risque accru d’incident de la PR (OR ajusté, 1,71 (IC 95% 1,16 à 2,53), p = 0,007).  Une tendance constante du risque augmentant avec la durée cumulée a augmenté, cumulatif de doses journalières définies et le nombre d’ordonnances n’a pas été observé.  Toutefois, une légère tendance entre la puissance de traitement par statine et le risque de la PR a été trouvé.
Conclusions :L’utilisation des statines semble être associée à un risque accru de développer la PR.  Nos résultats doivent être reproduits par d’autres études.
Il faut interdire les statines !
Publié dans Non classé | Poster un commentaire

anti-cholesterol fibrate

Les fibrates, médicaments anti-cholestérol de première génération
La mortalité dans le groupe traité a été 1,74 fois plus grande que dans le groupe sous placebo, avec une validité statistique très forte! Après la fin du traitement, la surmortalité du groupe traité s’est résorbée progressivement
Publié dans Non classé | Poster un commentaire

Les médecins

Je suis un médecin de famille à la retraite et ancien astronaute scientifique de la NASA.
statines, cancer
Le mythe du cholestérol : De nouvelles recommandations de traitement du cholestérol transforment des gens bien-portants en malades.
Le cholestérol n’est pas à l’origine des maladies cardiovasculaires.
Le Dr Rath a découvert la relation entre les maladies cardiaques et une carence en vitamines. Ses découvertes ont montré que les maladies cardio-vasculaires ont exactement la même origine que le scorbut clinique (une carence en vitamine C dans les cellules qui constituent les parois artérielles).
Cholestérol? Connais pas! par le docteur Zaffran marc (martin Winckler)
je ne fais pas doser mon cholestérol.
Publié dans Non classé | Poster un commentaire

justice et anti-cholesterol

Avocats, condamnations, class action…
Le 14 Janvier 2008, le New York Times a rapporté que d’un essai clinique de Zetia visant à démontrer que le médicament pourrait réduire la croissance des plaques de dépôts gras dans les artères plutôt montré une croissance de plaques
Déjà 1,1 milliard de dollars ont été dépensés pour régler près de 3000 cas à l’amiable.
de graves effets secondaires tels que la maladie musculaire grave et insuffisance rénale mortel
recherche
recherche
recherche
Les patients prenant Lipitor – le best-seller de la médecine du cholestérol dans le monde avec 22 millions d’utilisateurs – ont commencé à poursuivre Pfizer en Juin, alléguant que la physique des effets secondaires négatifs tels que des douleurs musculaires, lésions nerveuses, des cauchemars, perte de mémoire et d’autres problèmes du système nerveux central n’ont pas été bien expliqué quand on leur a prescrit le médicament.
Publié dans Non classé | Poster un commentaire